• Demain 5 juin, à partir de 14 heures, les BRETONS du MANS tiendront un stand dans l'enceinte de la

    "Fête interculturelle de la Plaine du Ronceray", au Mans.

    Ils présenteront les activités de l'association, quelques photos des cours de danse, et une petite exposition.


    Il y aura initiation danse plusieurs fois dans l'après-midi;

    la première vers 15 heures.

    Danièle et Patrick seront présents pour montrer les pas.

    Tous les danseurs seront les bienvenus.


    DAOU pe DRI animera la dernière partie danse

    sur la scène du "Petit Podium" à partir de 18 heures


    votre commentaire
  • Un petit album photos où l'on voit que Pierre joue aussi du bodhran...


    votre commentaire
  •   Un franc succès, ce 20 mars, pour l'association Ruaudin Santé Loisirs, qui

    organisait ce bal de la Saint-Patrick.

    Le groupe Ru d'en Face animait la plus grande partie du bal trad, tandis que Daou pe Dri

    assurait la partie "fest-noz"

     

    Gràce à Michel, vidéaste amateur, voici un extrait:


    1 commentaire
  • Le kan ha diskan, que l'on peut traduire par « chant et contre-chant », « chant et re-chant », ou « chant à réponse », est, en Bretagne, une technique de chant à danser a cappella traditionnel et tuilé en breton pratiquée à deux ou plus.

    Le meneur (kaner) ou la meneuse (kanerez) chante le couplet qui est repris ensuite par le ou les autre(s) chanteur(s) (diskaner(ien)). C'est un chant a cappella et rythmé, très utilisé dans les festoù-noz pour faire danser les personnes présentes. (Wikipedia)

    C'est le style adopté par les dames de Daou pe Dri pour faire danser breton, l'accompagnement à l'accordéon est en rupture avec la tradition, mais la tradition, c'était aussi plus des chanteurs que des chanteuses...


    votre commentaire
  • Un nouvel élément dans le paysage folk sarthois:
    DAOU PE DRI
    Le Chant à danser breton, sous la forme tradoitionnelle du "Kan ha Diskan",
    et chanté en Breton, comme il se doit.

    Fondé à l'initiative de Roseline, qui parle breton depuis toujours, de Nadine qui est aussi "bretonnante" de naissance et qui enseigne le Breton à l'association des "Bretons du Mans",
    le groupe a choisi d'interpréter les chants à danser du répertoire traditionnel.
    Pierre les soutient avec son "diato".

    Le diatonique étant capable de faire du diskan, l'une ou l'autre pouvant être indisponible,
    le nom du groupe coulait de source...
    DAOU PE DRI
    signifie littéralement deux ou trois.


    Les choses se compliquent avec l'arrivée de la dynamique Nelly;
    donc aujourd'hui, on dit: deux ou trois chanteuses....

    Le groupe présente un répertoire varié des danses bretonnes les plus pratiquées,
    mais recherche aussi des morceaux moins connus

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique